À la découverte du métier de gemmeur à l'écomusée Gardarem de Lanton

Publié le : 11/09/2020

À Lanton, au bord du bassin d'Arcachon, un petit musée des Arts et des Traditions populaires revient notamment sur l'âge d'or du gemmeur en forêt des Landes et de Gascogne, métier aujourd'hui disparu... ou presque. Découverte !

l'écomusée Gardarem de Lanton

Du vintage dans tous ses états

Pour découvrir ce petit musée typique consacré aux métiers anciens, il faut se rendre sur le port ostréicole de Taussat-les-Bains à Lanton, à 20 km du camping Le Ker Helen. C'est ici que l'écomusée Gardarem redonne ses lettres de noblesse aux métiers et à la vie rurale d'autrefois. Si la langue de Bernard Manciet ne vous est pas familière, sachez que " Gardarem " signifie en Gascon " nous garderons ". Un nom on ne peut plus explicite pour ce musée qui se veut le gardien de la mémoire du patrimoine occitan, des savoir-faire ancestraux et des métiers d'antan.

Créé en 1998 par Jean Louis Lapeyre, instituteur lantonnais, l'écomusée Gardarem présente plus de 600 outils et objets anciens qu'utilisaient nos aïeux. Pêle-mêle, on peut y découvrir un vieux gaufrier, un fer à repasser en fonte, un poêle à grand manche pour la cheminée, un écailleur pour ouvrir les huîtres, un sarcle à peler, un métier à tisser des perles, un antique grille-pain " Calor "... Bref, du vintage et du collector ! À l'image d'une caisse à outils géante, ce bric-à-brac du temps jadis nous raconte les activités agricoles et artisanales du Bassin d'Arcachon, de l'ostréiculture à la chasse, en passant par la pêche et le gemmage. C'est ce dernier métier que nous vous proposons de voir plus en détail.

Un métier, une histoire : le gemmeur

Le gemmeur est celui qui récoltait la résine des pins, que l'on appelle la gemme, à ne pas confondre avec la sève du pin, qui circule dans l'arbre, entre les racines et les feuilles. La résine, quant à elle, se trouve sur le pourtour de l'arbre.

À l'époque, la résine du pin était très précieuse. Elle entre notamment la composition de l'essence de térébenthine et des pains de colophane (ou arcanson en gascon, qui est à l'origine du nom de la ville d'Arcachon). Pendant longtemps, la colophane a été utilisée pour la fabrication des encres d'imprimerie, du caoutchouc, des colles et des vernis, des cires à cacheter, des pâtes à chewing-gum et le cirage des cordes des violons. On l'utilise également dans l'industrie cosmétique et pharmaceutique, et d'une manière plus pragmatique, pour le calfatage des bateaux.

La récolte de la résine

Pour récolter le précieux nectar, le gemmeur effectue une saignée dans l'écorce de l'arbre. Pour cicatriser sa plaie, le pin sécrète une résine collante qui s'écoule dans un pot en terre cuite accroché le long de la carre (la blessure).

Le gemmage est une activité ancestrale qui remonte à l'époque gallo-romaine. La pratique se généralise à l'échelle industrielle au XVIIe siècle avant de devenir une pratique courante dans les Landes de Gascogne au milieu du XIXe siècle, lorsque Napoléon III décide d'agrandir la forêt pour fixer les dunes et assainir les sols marécageux. C'est le "temps de l'arbre d'or". La résine fait alors l'objet d'un commerce international. Devenu une activité économique majeure, le gemmage mobilisait des familles entières, employant des centaines de personnes en Gironde.

Le métier de gemmeur perdurera jusque dans les années 1960, période de déclin de l'activité. En cause : l'arrivée sur le marché des résines de synthèse, mais aussi la concurrence des gemmeurs portugais et chinois. À l'époque, on comptait encore plus de 16 000 gemmeurs et plus aucun en 1990...

Démonstration de gemmage

Même si la tradition du gemmage a disparu de nos paysages, elle n'en reste pas moins ancrée dans le patrimoine et la mémoire locale. Dans la forêt de Lanton, Valentin Bonfils, guide naturaliste de l'association Nature Gasconne, fait revivre la mémoire du gemmage sur le Bassin d'Arcachon. Durant l'été, il retrace l'histoire de l'activité et reproduit les gestes du gemmeur à l'aide d'outils traditionnels comme le hapchot, une hache au tranchant courbe, et l'escouarte, le récipient cylindrique servant à l'amasse de la résine. Inscription auprès de l'office de tourisme du Coeur du Bassin (de mi-mai à fin septembre).

Le saviez-vous ?

On confond souvent le gemmeur et le résinier : le résinier à proprement dit est celui qui transforme la résine au sein d'une usine de distillation.

Infos pratiques

  • Accès : Port de Taussat, 2 allée des Cabanes, 33138 Lanton, tél. 06.63.58.78.81
  • Visite le samedi et dimanche, de 17 h à 19 h (gratuit)
  • Plus d'infos : www.gardarem.fr
Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Retour au Blog

 
Tarifs 2020

Réservez dès à présent vos vacances sur le Bassin d'Arcachon, les tarifs 2020 sont à jour. Téléchargez les dans la rubrique "Téléchargement".
Bonne consultation !

Saison 2020

Le camping est ouvert du 05/06 au 02/11.
Nouveau : piscine chauffée.
La réception est ouverte en juillet et août de 8h30 à 20h et en hors-saison de 8h30 à 12h et de 14h à 17h.

La régionDécouvrez le bassin d'Arcachon
En savoir plus
 
Camping Ker Helen ****
Camping au bord du bassin d'Arcachon en Gironde
Avenue de la Côte d'Argent
33470 LE TEICH
Bassin d'Arcachon - Gironde
Nouvelle Aquitaine - France

Tél. : 05 56 66 03 79
E-mail : camping.kerhelen@wanadoo.fr
Documents (pdf)
Contrats - cgv Plan du camping